A Life in Our Times by John Kenneth Galbraith

By John Kenneth Galbraith

The richly adventurous memoirs of 1 of the main awesome public figures to dominate the yank scene during the last decades
 
“As a raconteur and a literary stylist he stands with the easiest. . . . As leisure, the ebook is a complete success.”The manhattan occasions e-book Review
 
“Absorbing and irresistible.”The New Yorker
 
“A hugely perceptive remark on all our yesterdays . . . anecdotal, a laugh, lively and notably, illuminating.”John Barkham Reviews
 
“An stress-free booklet, jam-packed with enjoyable, choked with knowledge, and entire of infrequent insights into the heritage of our times.”The New Republic
 
“A delightfully teeming e-book . . . [John Kenneth] Galbraith’s comedian voice is a particular and sturdy literary achievement.”Atlantic Monthly

Show description

Read Online or Download A Life in Our Times PDF

Best memoirs books

Birth Stories

From ordinary delivery at domestic to unforeseen start within the outside to deliberate Caesareans, those touchingly own and humorous stories illustrate how the strategy of arrival is less significant than the affection the kid reveals whilst it ultimately arrives.

Additional resources for A Life in Our Times

Sample text

En 1790, on n’en était pas là ! Il fallait constituer ces unités dans un cadre militaire à partir de zéro. À Limoges, elle eut tout de suite un chef compétent, Faulte de Vanteaux, gentilhomme qui avait fait carrière dans l’armée. Parfaitement conscient des difficultés qui l’attendaient, il chercha à s’entourer de cadres ayant au moins une vague idée de ce qui les attendait. La garde comprenait plusieurs compagnies : une de grenadiers caractérisée par son bonnet à poil qui se recruta dans les familles les plus aisées et deux ou trois de chasseurs où furent incorporés des hommes issus des classes moyennes.

On peut s’étonner qu’un homme aussi averti qu’un maître chirurgien n’ait pas prévu chez sa femme ce genre d’accident et pris des précautions en conséquence. Immédiatement se posa pour le père, le problème de l’éducation de ses deux enfants. Dans son entourage, on l’encouragea à se remarier pour leur donner une marâtre, mais il y répugna. Il avait aimé sa première femme et l’idée de donner une mère de substitution à son fils et à sa fille ne lui souriait guère. Certes, il engagea une gouvernante, tout en sachant que ce n’était là qu’une solution provisoire.

Dès lors, leur destin était tracé. Ils demeureraient à Meyrargues. La période des guerres incessantes de Louis XIV était close et, sous le gouvernement de l’aimable Régent, une longue ère de paix semblait se dessiner. Sa femme lui donna beaucoup d’enfants. Le nombre exact ne nous est pas parvenu mais ils furent neuf ou dix. La première fille naquit moins d’un an après le mariage, en 1718. Quatre autres, deux garçons et deux filles, suivirent rapidement mais, à une époque où la mortalité infantile faisait de terribles ravages, les Jourdan ne furent pas épargnés et les cinq disparurent, sans doute assez jeunes, car ils n’ont laissé aucune trace.

Download PDF sample

Rated 4.18 of 5 – based on 31 votes